Les types de traduction les plus connus

Les types de traduction

Il existe trois types de traduction : assermentée, littéraire et spécialisée ou technique. La première est généralement effectuée par une personne ayant prêté serment devant la justice. Les deux autres peuvent être faites par n’importe quel prestataire.

La classique traduction littéraire

La traduction littéraire est le travail le plus difficile pour un traducteur. Elle est réservée aux plus expérimentés. En effet elle suppose un respect de la sémantique du texte original. Les idées de l’auteur doivent être reprises de manière fidèle afin de ne pas dénaturer l’œuvre. Chaque écrivain ou poète a son propre style d’écriture. Aussi le traducteur doit maintenir intact le style, les diverses abstractions et le surtout rythme du texte. Il arrive souvent qu’il soit obligé de construire toute une phrase pour remplacer un mot qui n’a pas d’analogue dans l’autre langue. La traduction littéraire est de ce fait longue et difficile. Et il arrive souvent que l’on ne soit pas satisfait du résultat. Pour éviter cela, mieux vaut s’adresser à une agence dotée de plusieurs années d’expérience.

Les traductions plus spécialisées

On estime que dans une dizaine années, les machines remplaceront totalement l’humain dans la traduction de document. Que cette prévision se réalise ou non, on sollicite toujours autant aujourd’hui l’intervention humaine auprès des agences tels que Protranslate — Services de traduction.

La traduction technique par contre est plus axée sur la pratique. Il s’agit donc de traduire des documents tels que les modes d’emploi, les brevets, les fiches techniques, les manuels et rapports divers. Bien évidemment elle demande une bonne connaissance d’un domaine particulier. On citera par exemple les bilans de sociétés ou encore les notices sur les boites de médicaments. Dans les deux cas, la mission du traducteur est beaucoup plus délicate, car en cas d’erreur il y a un vrai risque de dommage. La traduction juridique est une des matières auxquels s’intéressent les entrepreneurs surtout lorsqu’ils communiquent avec une clientèle ou à des partenaires situées à l’étranger. Elle est confiée à un juriste spécialisé ou à un professionnel disposant d’une solide connaissance du jargon juridique. Dans quelques cas, seule une autorité a le droit de traduire un document comme les actes d’états civils.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*